Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : On se monte un bateau

On se monte un bateau il y a 2 ans 6 mois #31

  • Pierrot Salmo Salar
  • Portrait de Pierrot Salmo Salar
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 317
  • Remerciements reçus 69

Rénovaideur écrit:

Pierrot Salmo Salar écrit: Salut, Joecanuck je vais suivre ton projet avec grand intérêt .
Ma douce et moi sommes à finaliser un canot en lattes de cèdre . Mais j'aimerais bien me lancer dans quelque chose de plus structurer comme embarcation . Alors merci à toi ! ;)

Pierrot

Montre le! :whistle:

Je ne sais pas comment vous faites pour travailler sur un projet si long terme.
Je vous admire vraiment.
3500 heures...on parle de plusieurs années.


Salut Rénovaideur , bien sur et pour ne pas faire dérivé :laugh: surtout dans le but de ne pas changer la direction de l'enfilade de Joecanuck je vais vous le montrer via un autre enfilade . À venir ;)
Je suis d'avis qu'on ne devrait pas avoir de limite de temps pour pouvoir éditer nos messages. Et vous ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

On se monte un bateau il y a 2 ans 6 mois #32

  • Renovaideur
  • Portrait de Renovaideur
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 17832
  • Remerciements reçus 1950
Parfait!
Tu peux même venir en parler live le 6 mai! ;)
Avec du duct tape tout est possible......

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Renovaideur.

Re:On se monte un bateau il y a 2 ans 6 mois #33

  • Ehrick
  • Portrait de Ehrick
  • Hors Ligne
  • Presque régulier
  • Presque régulier
  • Messages : 58
  • Remerciements reçus 1
Construire son propre voilier: un rêve ! Ce sera très intéressant de lire ce fil.

Je me suis construit un kayak de cèdre à partir de ce livre :

www.amazon.ca/Strip-Built-Sea-Kayak-Rugg...utiful/dp/007057989X

Et selon ces plans:

www.outer-island.com/Kayak-1.html

Aisé et totalement fascinant de voir apparaître les courbes au fur et à mesure que les lattes sont posées. J'ai adoré ce projet et....quel kayak !!


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

On se monte un bateau il y a 2 ans 6 mois #34

  • Joecanuck
  • Portrait de Joecanuck
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 883
  • Remerciements reçus 173
Hier, j’ai complété le plan détaillé de la pièce d‘ossature qui constituera la proue.

Cette pièce est un peu particulière parce qu’elle reçoit les planches (le bordé) du bateau à des angles progressivement différents sur toute sa face. Le dessin suivant qui a été pris sur Lumberjock (je crois qu'initialement, le dessin provient du livre Mystic Seaport Boatshop Lofting Manual) illustre le rôle de cette pièce. Pour nos fins, on appellera cette pièce l’étrave (stem en anglais)







Comme le montre l’image précédente, une espèce de feuillure est pratiquée dans l’étrave pour accueillir le bordé. Si le bateau a des formes le moindrement arrondies, l’angle d’entrée du bordé dans l’étrave ne sera pas constant et évoluera graduellement sur toute la longueur de l’étrave. Cette variation de l’angle d’entrée fera en sorte que la forme de la feuillure devra s’adapter graduellement. L’image suivante illustrera le tout un peu mieux.







Ce dessin présente une coupe transversale d’une étrave avec son bordé. La pièce en angle est le bordé et l’étrave est représentée par la région sous la ligne horizontale.

Pour les fins de notre discussion, supposons que plus bas sur l’étrave, l’angle d’entrée du bordé diminue. Si on voulait représenter cette nouvelle coupe transversale de l’étrave, on ferait pivoter le bordé vers le bas dans le dessin en utilisant le « rabbet line » comme point de pivot.

En effectuant ce pivotement vers le bas de la planche, le point de sortie dans la feuillure (bearding line) va se déplacer d’avant en arrière (vers la droite dans le dessin) et le point le plus profond du bordé (l’angle droit de la planche dans le dessin) dans la feuillure va quant à lui se déplacer vers l’avant (à gauche) et remonter un peu vers la surface.

Pour avoir une forme de feuillure qui épousera parfaitement l’angle d’entrée du bordé, il faut tenir compte de l’emplacement relatif de ces trois points sur toute l’étrave.
En ébénisterie, pour aller plus vite, il suffit de prendre son temps.
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Joecanuck.

On se monte un bateau il y a 2 ans 6 mois #35

  • Joecanuck
  • Portrait de Joecanuck
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 883
  • Remerciements reçus 173
Mes plans ne donnent pas explicitement l’information détaillée sur la forme que doit avoir la feuillure de l’étrave. Toutefois, l’information des plans permet de déduire la forme que devra prendre la feuillure d’étrave. La photo suivante montre les « calculs » faits pour déterminer à plusieurs endroits l’emplacement de ces points (bearding line, la pointe de l’angle droit de la planche et le rabbet line). Si vous regardez attentivement les dessins triangulaires sur cette photo, vous reconnaitrez peut-être des formes qui s’apparentent au dessin précédent.










La photo suivante est une retranscription « au propre » sur une feuille de Mylar des résultats de l’analyse illustrée dans la photo précédente. Si vous agrandissez un peu la photo, vous pourrez voir trois lignes de couleur au centre de l'étrave avec les mentions « rabbet », « apex » (la pointe de l’angle droit de la planche) et « bearding ».








Avec cette information, on sera capable de creuser la feuillure pour que sa forme change graduellement avec l’angle d’entrée du bordé.
En ébénisterie, pour aller plus vite, il suffit de prendre son temps.
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Joecanuck.

On se monte un bateau il y a 2 ans 6 mois #36

  • Joecanuck
  • Portrait de Joecanuck
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 883
  • Remerciements reçus 173
Une autre grosse journée dans la shoppe à tracer les plans. Il me reste encore passablement de travail à faire sur les plans. Comme il peut être fastidieux de suivre le développement de ces plans, je vais vous épargner la description de ces travaux.

Je vous reviendrai lorsque je commencerai à couper du bois! Pour l'instant, le seul bois que je coupe, c'est la pointe de mes crayons...
En ébénisterie, pour aller plus vite, il suffit de prendre son temps.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #37

  • Joecanuck
  • Portrait de Joecanuck
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 883
  • Remerciements reçus 173
J’ai dû interrompre temporairement les travaux autour du bateau, des obligations familiales m’ont retenu à l’extérieur de la shoppe.

De retour à la surface… et c’est le cas de le dire. Si la rubrique s’appelait « Petit Pas à Petit Pas », ça serait plus approprié.

À mon retour, dans la shoppe, j’ai dû reprendre la moitié du travail de traçage de plans que j’avais amorcé. En cours de développement des plans, je me suis rendu compte qu’une erreur d’attention s’était glissée dans le développement des lignes du tableau arrière du bateau (la poupe). Mon calcul des angles d’entrée du bordage sur la poupe était dans le champs … et les angles d’entrée sur les 9 autres membrures aussi. Le temps de retrouver l’erreur et de refaire le travail, un autre 35 à 40 heures a été gaspillé. On dit que l’expérience est la somme de nos erreurs. Disons que j’ai gagné pas mal d’expérience.






Dans la seconde photo, on peut voir le détail des stations(coupe transversale) dans le milieu du bateau. La ligne noire montre le périmètre du bordage (la peau du bateau). La ligne rouge montre le périmètre de l'arête avant de la membrure (frame) qui supportera le bordage. Puisque les planches du bordage arrive avec un angle sur la membrure, il faut calculer l'angle d'attaque de ces planches et les transposer pour tracer le périmètre arrière de la membrure. C'est la ligne bleue. Les divers chiffres qu'on voit sont le résultat des calculs d'angle à divers endroits.

De plus, j’ai décidé de transcrire les portions les plus critiques du développement des plans sur des feuilles de mylar. Ça coûte la peau des fesses ces feuilles-là, mais maudit que ça travaille bien! J’ai bien l’impression que ce n’est pas la dernière fois que j’utilise le mylar pour tracer des plans.


En ébénisterie, pour aller plus vite, il suffit de prendre son temps.
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #38

  • Joecanuck
  • Portrait de Joecanuck
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 883
  • Remerciements reçus 173
Quoiqu’il en soit, le développement des plans est complété et j’ai pu dresser la liste du bois dont j’aurai de besoin. Les plans sont explicites sur les essences de bois à utiliser dans la construction.

En gros, la liste de bois nécessaire couvre des besoins dans le chêne blanc coupé sur quartier dans le 4/4, 6/4 et 8/4, du frêne blanc coupé en quartier dans le 4/4 et le 6/4, de l’épinette Sitka sur quartier dans le 6/4, du pin des marais (Southern Yellow Pine) dans le 4/4, de l’acajou dans le 4/4 (5/4 si il y en a) avec les dimensions les plus longues possibles jusqu’à 22 pieds et un peu de pin blanc.

Pas facile à trouver du chêne blanc sur quartier. Seul Langevin Forest en avait en quantité dans l’est du Canada (bon service en passant). Pour le frêne blanc coupé en quartier, j’en ai trouvé dans le 4/4 seulement à l’ouest de Toronto. Dans ce cas-là, j’ai été étonné des frais de transport (environ 1$ du pmp livré chez moi).

Le créateur des plans recommande de l’épinette Sitka pour certaines composantes structurelles («engine stringer » en particulier – voir l’image éclatée de la construction d’un bateau similaire). Pour l’épinette Sitka, oubliez-ça! Pas trouvable dans des longueurs supérieures à 3 pieds- parfait pour des luthiers, mais pas vraiment commode pour la construction d’un bateau de 22 pieds. Après examen des caractéristiques de l’épinette Sitka, le sapin Douglas (BC Fir) sera un bon remplacement, d’autant plus que je peux en trouver du suffisamment épais pour en extraire des morceaux coupés sur quartier.

L'image éclatée à laquelle je me référais plus tôt. Cette image éclatée est celle d'un bateau différent de celui qui est en construction, mais tous le morceaux sont à peu près présents dans cette image.




Le BC Fir





Le chêne blanc




Le pin des marais a été trouvé à Toronto également. Pour ce qui est de l’acajou, je suis en discussion avec un fournisseur québécois qui peut m’en fournir à un prix raisonnable jusqu’à 15 pieds de long. On devrait être capable de s’entendre.

J’ai dû passer une bonne semaine à temps complet à appeler, envoyer des listes de bois, attendre des réponses, me faire raccrocher la ligne au nez (vrai), me faire envoyer promener (re-vrai), me faire grandement aider par des gens qui n’avaient pas ce que je cherchais mais qui voulaient m’aider quand même, me rendre compte que ce que je cherchais n’était pas trouvable, etc.

La prochaine étape est de trouver le plywood marin en sapélé BS1088 enregistré Lloyd’s. Une autre aventure en perspective!

Je voulais également remplacer le chêne blanc par du robinier pseudo-acacia (black locust) qui est un bois remarquable pour les utilisations extérieures en général et marines en particulier. J’ai dû perdre une journée à en chercher, même si cette essence apparaît sur les sites web de quelques fournisseurs canadiens. Aux USA, ce serait plus fréquent d’en trouver. Dans tout l’est du Canada, j’en ai trouvé 10 pmp et de mauvaise qualité, à part ça! J’ai donc laissé tomber cette idée.
En ébénisterie, pour aller plus vite, il suffit de prendre son temps.
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Joecanuck.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #39

  • Joecanuck
  • Portrait de Joecanuck
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 883
  • Remerciements reçus 173
En attendant de compléter les achats de bois, on continue le travail dans la shoppe. Les lignes qui ont été développées sur les feuilles de mylar sont reproduites sur du merisier russe afin de pouvoir les découper et en faire des gabarits. C’est un peu fastidieux puisque j’aurai entre 30 et 35 gabarits à compléter seulement pour la membrure du bateau. Et ça ne comprend pas la poupe (l’arrière du bateau).

Chaque membrure est composée de deux parties latérales sous la ligne de flottaison, de deux parties latérales au-dessus de la ligne de flottaison et d'une partie supportant le pont. La photo suivante montre la transcription de la partie latérale sous la ligne d'eau de la toute première membrure à l'avant du bateau. Puisque les membrures sont symétriques, on n'a besoin que d'un gabarit pour la partie sous la ligne de flottaison (La même chose au-dessus de la ligne de flottaison).



Après la première découpe à la scie à ruban, on peaufine sur la toupie.



Le produit fini (qui finira dans la poubelle puisque j'ai fait une erreur de transcription... Enfin, bref!)





Pour l’instant, ces gabarits sont un exercice théorique puisque je n’ai pas encore reçu le frêne sur quartier sur lequel ces gabarits seront utilisés… Ma solution de rechange en cas de pépin de ce côté-là, c’est de faire des laminages… beaucoup de laminages avec du frêne sur dosse

De retour lorsque j'aurai du nouveau!
En ébénisterie, pour aller plus vite, il suffit de prendre son temps.
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Norinox

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Joecanuck.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #40

  • Rubrifolia
  • Portrait de Rubrifolia
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 7401
  • Remerciements reçus 1220
Un vrai travail de bénédictin.J'admire ta patience et ta détermination. :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #41

  • Joecanuck
  • Portrait de Joecanuck
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 883
  • Remerciements reçus 173

Rubrifolia écrit: Un vrai travail de bénédictin.J'admire ta patience et ta détermination. :)


Ça n'a rien à voir avec la détermination. La folie et l'inconscience sont habituellement suffisantes... :silly:
En ébénisterie, pour aller plus vite, il suffit de prendre son temps.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #42

  • Toxedo_2000
  • Portrait de Toxedo_2000
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Les femmes m'aiment, les poissons me craignent!
  • Messages : 7065
  • Remerciements reçus 976
Courageux Joecanuck ! :woohoo:

Le chêne blanc est-il devenu aussi rare que ça ici au Québe3c? J'avais fabriqué une roue à aube en chêne blanc il y a quelques années. Ça ne coûtait même pas cher...
La modération a bien meilleur goût, sauf pour le vin ! Et la bière !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #43

  • Casunique
  • Portrait de Casunique
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 2032
  • Remerciements reçus 264
Je vous admire pour votre patience, votre détermination et ce que certains appele la folie et l,inconscience, bien c'est simplement de la passion...Bravo...nous vous suivons :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #44

  • Willys54
  • Portrait de Willys54
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 1455
  • Remerciements reçus 127

Toxedo_2000 écrit: Courageux Joecanuck ! :woohoo:

Le chêne blanc est-il devenu aussi rare que ça ici au Québe3c? J'avais fabriqué une roue à aube en chêne blanc il y a quelques années. Ça ne coûtait même pas cher...


Il me reste plus de 2,000 PMP De Chêne blanc 4/4 et 8/4 que j'ai bûché et sèché au four.

Dison qu'avec les développement toute les essences de bois deviennent de plus en plus rare (gros format)


Comme mentionné plus haut du travail de moine, bravo good job.

Tu as tous mon admiration WOW

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Willys54.

On se monte un bateau il y a 2 ans 4 mois #45

  • Joecanuck
  • Portrait de Joecanuck
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Messages : 883
  • Remerciements reçus 173

Toxedo_2000 écrit: Courageux Joecanuck ! :woohoo:

Le chêne blanc est-il devenu aussi rare que ça ici au Québe3c? J'avais fabriqué une roue à aube en chêne blanc il y a quelques années. Ça ne coûtait même pas cher...


Je ne pense pas que le chêne blanc soit particulièrement rare. C'est moins fréquent d'en trouver que le chêne rouge. Ce qui est rare, c'est du chêne blanc coupé sur quartier dans le 6/4 et le 8/4.

Quand j'avais été chez Langevin Forest il y a 2 ou 3 semaines, il n'y avait rien dans le chêne blanc sur quartier et pas grand chose ailleurs. J'ai été chanceux parce que 10 jours plus tard, Langevin Forest en recevait une bonne quantité. :)
En ébénisterie, pour aller plus vite, il suffit de prendre son temps.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par Joecanuck.