Finition d'un escalier

Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #31 par Renovaideur
Réponse de Renovaideur sur le sujet Finition d'un escalier
Monsieur Talbot permettez moi d'intervenir.
Bien raison pour les serres. J'utilise de petites serres en C. Et vrai également que ça peut se déplacer.

Mon intervention: les scies à moteur droit ne sont pas légion dans la communauté.
Alors si votre démonstration est faite avec ça, ce sera difficile de reproduire.

Avec du duct tape tout est possible......sauf coller des bandes abrasives....

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #32 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier

Fab52 écrit: Taboire, ma tu être bloqué de la mortaise moé là.... :S :S :blush: :blush:

Je vous le jure j'ai pas fait pour mal faire... Je savais pas que cela ne se fessait pas.... :woohoo: :woohoo:

J'ai ti encore enfrin un règelment sans le sawoir ???? :P ;)

Bravo Michel!!!! ;) Moi aussi j'aime ce que tu fait et je sais pour t'avoir déjà parlé que tu t'investit beaucoup pour passer le savoir ....

Je commence à me poser des questions, ça serait TI ça la définition d'un art ???

..... un ensemble de techniques d’assemblage qui requièrent de la discipline et un sens de l’esthétisme logique de la part de celui qui œuvre. :silly: :whistle: :whistle: :whistle:

Chapeau bien bas !!!!

À+

Fab


Tu peux remonter ton chapeau, tu risques de le beurrer dans la peinture ou le remplir de poussière dans l'atelier! Pi j'voudrais pas en être responsable! Imaginons, un beau chapeau avec une texture d'érable piqué dessus. En tout cas, en y repensant, ça resterait dans le thème, comme un signe distinctif, et ça serait sympathique à wouère. :laugh: :laugh: :laugh:

Et si, mutuellement, nous nous saluons bien bas, nous risquerions de nous cogner la tête l'un sur l'autre L'événement serait peut-être drôle vu de l'extérieur mais aussi douloureux; j'ai la tête dure aux dires de mon épouse. :S

Chu certain que MarioG pourrait nous trouver une tite vidéo d'une telle situation su'l net, histoire d'imager la situation. ;)

Finalement, si on te bloque encore, dis moi à l'avance :woohoo: où tu iras afin que je continues à te lire. Fais pas comme d'autres qu'on ne peux plus lire pour on ne sait quelles raisons. Et il est inutile de faire un fil de ce sujet. :( Pi en passant, c'est beau ce que tu fais. :kiss: ;)

Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fab52

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #33 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier

Rénovaideur écrit: Monsieur Talbot permettez moi d'intervenir.
Bien raison pour les serres. J'utilise de petites serres en C. Et vrai également que ça peut se déplacer.

Les serres en C sont un excellent choix à mon avis; bravo!

Mon intervention: les scies à moteur droit ne sont pas légion dans la communauté.

Les scies filaires ont habituellement le moteur à gauche et il est vrai que celles dont le moteur est à droite ne font pas légion dans la communauté Mortaisienne; elles sont par ailleurs assez rares même dans l'industrie de la construction. Moi j'en ai une qui ne me sert que lorsque je fais de la finition et j'en prends grand soin.

Les scies à batterie ont par contre généralement le moteur à droite. Elles sont moins puissantes que les filaires mais peuvent rendre de bons services lorsque requis. Assurez-vous par contre que la batterie est pleine lorsque vous désirez les utiliser. C'est pas drôle quand on manque de jus en plein milieu d'une coupe.


Alors si votre démonstration est faite avec ça, ce sera difficile de reproduire.

Lorsque tu parles de reproduction, parles-tu d'escalier ou d'autres choses dont on peut penser mais dont on ne peux pas discuter sur ce forum ? Pas l'intention de me faire bloquer! :whistle: :laugh: :laugh: :laugh:
Si c'est de l'escalier, l'utilisation d'une scie à batterie peux s'improviser. Dans le cas contraire... pas certain ! ;) Et à l'âge où j'en suis rendu, je n'ai plus l'intention de me reproduire! :laugh: :laugh: :laugh:



Michel

P.S. Depuis quand est-ce que tu m'appelles "Monsieur Talbot", j'pensais que c'était à mon père, décédé depuis plusieurs années, que tu t'adressais. Je me suis dit, ça y est, il est revenu! :) J'ai dû relire 3 fois pour allumer ! :silly: ;)

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #34 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier
Voilà donc, je continue. Je suis content de voir que plusieurs me lisent. Je tâcherai de rester à la hauteur.

4- La coupe des faux-limons

Il est important de couper du bon bord de la ligne. L’idéal lorsqu’on coupe, c’est de pouvoir assoir le plus largement possible la table de la scie sur le matériel qui sera à conserver ; cela permet d’obtenir une coupe qui n’aura pas d’angle sur son épaisseur.



Le choix adéquat de la bonne scie (moteur à gauche ou moteur à droite) est requis. Lorsque j’ai fait mon tracé, j’ai dépassé mes lignes qui ont été tracées à la jonction des M et CM. Cela me permet d’identifier l’endroit où j’aurai à arrêter mon trait de scie. Ici, il faut bien connaître sa scie. Toutes les scies possèdent la possibilité de voir le contact de la lame qui coupe le bois avec précision, vous savez, cet endroit où il est interdit d’y mettre nos doigts ! :unsure: Il sera bien important de bien repérer ces endroits (les 2 côtés de la lame) afin d’utiliser ces "regards". Ils vous seront bien utiles lorsque viendra le temps de vous guider adéquatement. Il vous sera plus aisé de suivre vos lignes et de réaliser vos traits de scie. Dans ce cas particulier, vous ne devrez pas utiliser le guide du manufacturier de la scie qui se trouve à l’avant de la table d’appui ; ce guide est beaucoup trop imprécis.

Le secret d'une belle coupe repose sur l'enlignement de départ et la vitesse de l'avancée de la scie sur le matériel. Si vous n'êtes pas certain, pratiquez-vous sur des pièces sacrificielles avant d'attaquer la réalité où il ne faudra pas vous tromper. Tâchez de contrôler le problème du 19 pouces, un problème bien connu en informatique! Habituellement ni la scie ni la lame ne sont les sources du problème, mais celui qui la contrôle. L'enlignement de départ se réalise lorsque la scie attaque le bois du bon côté de la ligne. L'enlignement parfait de la lame avec le tracé permettra la réussite. Un œil aguerri saura de quoi il s'agit. Quant à la vitesse, elle s'acquiert avec l'expérience. Lorsque ça fait longtemps que j'ai fait un escalier, mon mouvement est affreusement lent parce que je manque de confiance; ce qui donne amplement le temps à la lame de brûler le bois et à mon mouvement de chercher à corriger l'erreur en agrandissant l'épaisseur du trait de scie. Lorsque je reprends confiance, mon mouvement se fait plus rapide, la ligne devient plus précise, le trait devient plus droit et dans l'ensemble les imperfections de coupes disparaissent.

Vous l'aurez deviné, il n'est pas question ici de dépasser la ligne, c’est la "loi de l’esthétisme" qui domine, et la police vous guette ! Après tout, ne vivons-nous pas dans une société de droit ? (J’ai déjà entendu ça dans un discours politique.)







Comme le matériel a une épaisseur, que la lame est ronde, lorsque vous arriverez à destination de votre ligne en surface, il sera important d’en rester là ; il restera quelques millimètres à couper en dessous, de l’autre côté de la planche. Cette dernière coupe devra s’effectuer à la main (à l’égoïne manuelle) ; et vous aurez terminé une coupe propre.



Cette opération s’effectuera seulement lorsque toutes les coupes de surface auront été exécutées. En ce qui me concerne, j’effectue généralement toutes mes coupes du même sens avant d’entreprendre les coupes qui leur sont perpendiculaires. Ça permet un meilleur contrôle de la scie.

Lorsque tout est coupé, je retire les pointes créées par l’égoïne électrique, celles qui sont restées sur mes faux-limons avec mon égoïne manuelle en faisant bien attention de maintenir la planéité de mes coupes sur la tranche du matériel et de ne pas dépasser les lignes qui ont été tracées en surface.



Ensuite, je retire doucement les triangles créés. Je conserve les morceaux coupés en forme de triangle, ils seront utilisés un peu plus tard.



Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Snap-on

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Kayakee
  • Portrait de Kayakee
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Scie ou Scie pas That's the question
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #35 par Kayakee
Réponse de Kayakee sur le sujet Finition d'un escalier

Michel Talbot écrit:

Kayakee écrit: Beau travail Michel, Je suis justement a faire des faux-Limon de bas de marche pour la première fois. Ton pas a pas vas m'aider beaucoup.

Est-ce que tu coupe l'intérieur de la partie verticale a 45 degré. C'est ce que je dois faire et je ne sais pas trop comment procéder.
Je pense utiliser ma scie coulissante mais il est certain que le trait de scie devra déborder sur la partie non visible (partie intérieur)

Est-ce la bonne facon de proceder?

Il m'est difficile de répondre à ta question, une photo ou à tout le moins, une esquisse me permetttrait de répondre plus adéquatement.

À défaut de n'avoir ces informations, disons qu'il sera requis de couper à angle, marche et faux-limon dans le but de les jointer adéquatement de manière perpendiculaire si l'escalier est ouvert du côté, là où le faux-limon sera installé. Si le côté ouvert de l'escalier est à gauche, l'angle ui sera coupé sur le faux limon devra être réalisé par une scie dont le moteur sera à droite.

On dit d'ailleurs 45 degrés mais il est souvent requis de donner 1 a 2 degrés supplémentaires à chacune des coupes afin de contrer le manque de perpendicularité que pourrait avoir l'axe de l'escalier avec les contremarches. Ça fait une finition plus adéquate lorsque c'est assemblé. D'autre part, lorsque ça sera assemblé, il sera important que tu cloues les 2 morceaux par le faux-limon mais aussi par la contremarche de manière à "barrer" le tout ensemble. Au jointement, il faudra installer de la colle de manière suffisante.

Espérant avoir répondu à ta question, amuses-toi!

Michel


En effet Michel, tu as bien répondu à ma question.
Malheureusement l'escaliers est déjà fait et assemblé. Il ne reste que les faux Limons. j'ai 3 marches, alors ce ne sera pas trop long.

Tes conseils sont fort appréciés et me sont et seront très utiles pour la prochaine fois :)

L'angle actuelle de la contre-marche est a 45. Lorsque tu mentionnes d'ajouter 1 ou 2 degrés, alors l'angle du faux-limon sera de 46-47 degré c'est bien ca?

L'ébénisterie c'est pas pour se frustrer mais bien pour se détendre ... :)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #36 par Cadey
Réponse de Cadey sur le sujet Finition d'un escalier
Bonjour Michel,

D'abord merci de partager tes connaissances sur la fabrication d'escalier. Tu peux me montrer ta scie moteur droit ? Me semble n'avoir jamais vu ça encore. C'est normal ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #37 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier

Kayakee écrit: En effet Michel, tu as bien répondu à ma question.
Malheureusement l'escaliers est déjà fait et assemblé. Il ne reste que les faux Limons. j'ai 3 marches, alors ce ne sera pas trop long.

Tes conseils sont fort appréciés et me sont et seront très utiles pour la prochaine fois :)

L'angle actuelle de la contre-marche est a 45. Lorsque tu mentionnes d'ajouter 1 ou 2 degrés, alors l'angle du faux-limon sera de 46-47 degré c'est bien ca? C'est exact, ton calcul est bon ! ;)


Pour bien répondre à ta question (parce que je suis un visuel qui s'assume), Mon Dieu que j'aimerais voir une photo. À défaut d'en voir une, je te dirais qu'à mon avis, si je comprends bien ta question, l'angle de 45 degrés concerne les coupes du faux-limon qui se retrouvera sous les marches et celle de la contremarche qui lui est liée. Bref, il arrive parfois que le coin formé par le faux-limon et la contremarche ne fassent pas exactement un angle de 90 degrés. Si l'angle mesuré est inférieur, il te faudra couper les deux éléments à un angle moindre (1 à 2 degrés de moins, soit 44 ou 43 degrés chacun) pour bien fermer le coin. Si l'angle mesuré est supérieur, une coupe à 45 degrés sera nettement suffisante. Voilà simplement ce que je voulais dire!
En fait, ton calcul est bon mais ma façon de l'exprimer était inexacte et je m'excuse de t'avoir induit en erreur. Ce que je voulais dire c'était simplement de rajouter un peu plus d'angle à la coupe afin de mieux fermer le joint lorsque tout sera assemblé, voilà tout!

Espérant avoir répondu à ta question.

Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #38 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier

Cadey écrit: Bonjour Michel,

D'abord merci de partager tes connaissances sur la fabrication d'escalier. Tu peux me montrer ta scie moteur droit ? Me semble n'avoir jamais vu ça encore. C'est normal ?


Je ne voudrais certainement pas m'exprimer sur la normalité d'avoir vu ou de ne pas avoir vu quelque chose ! :laugh: :laugh: :laugh: Chu certain que tu as vu des choses que je n'ai pas vu parce que je n'ai pas tout vu et j'espère découvrir encore beaucoup. C'est une des raisons qui m'incite à venir le plus fréquemment que je peux sur ce forum. ;)

Salut Cadey,

Lorsque je fais des escaliers je me sers de 2 scies. Toutes mes scies circulaires possèdent un frein électrique. Je crois que c'est fondamental lorsqu'on fait de la finition d'escalier mais surtout pour des raisons de sécurité; la lame s'arrête plus rapidement. Ces scies sont plus dispendieuses mais c'est un choix... quand on sait ce que l'on veut!

La première, une scie à moteur gauche, une Dewalt DW704. En fait j'avais acheté cette scie pour faire que de la finition d'escalier. Lors de l'achat je me suis dit que si mon "égoïne électrique" qui me sert à faire du rough se brise, j'aurais des pièces pour réparer celle-ci et je m'en achèterais une autre pour la remplacer. Je l'aime beaucoup, elle est puissante, confortable, solide mais un peu lourde. Et elle a le défaut de toutes les scies DeWalt, le guide de la table n'est pas bon; ils auraient dû copier celui de Makita, quitte à se faire poursuivre après. Je suis bien à la veille de modifier ce guide pour le rendre semblable à celui de la Makita... quand j'aurai un peu de temps (ça fait plus de 15 ans que je dis ça). :laugh: :laugh: :laugh:





Mon autre scie pour faire des finitions d'escalier est une Porter Gable. Il s'agit du modèle 424Mag. Aussi puissante que la précédente, elle est par contre plus légère, sa table est en magnésium. Plus on l'utilise, plus on l'aime, c'est mon avis. Ses défauts (il y en a) c'est que la poignée est plus haute que la DeWalt et son guide de coupe de la table est aussi imprécis que celui de la DeWalt. On me disait dernièrement chez Berger que cette scie est discontinuée, malheureusement. Je l'avais achetée parce que j'avais besoin d'une scie de qualité, avec le moteur de l'autre côté et qui avait (comme toutes mes autres scies) le frein électrique incorporé (j'aime ça et c'est plus sécuritaire). C'est vrai que les scies avec le moteur de ce côté sont nettement plus rares sur le marché.







Lorsque je 'ai achetée, elle venait de sortir sur le marché et n'était sur aucune tablette de magasin. Pierre Berger me l'avait conseillé et me l'a commandé alors qu'il n'avait qu'un magasin, celui de LaPrairie (ça fait un bon p'tit bout maintenant). Une petite merveille si vous êtes capable de vous en trouver une. Mais peut-être que de nouvelles petites bêtes sont maintenant sorties et que de nouvelles technologies sont présentes. Mais j'aime mes vieilles bébelles et m'organise pour les garder neuves très longtemps, j'en prends soin.

Espérant avoir répondu à ta question.

Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #39 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier
5- L'installation des faux-limons

Vous vous rappelez le haut de l'escalier…? Le plancher avait une petite pente de 1/16". Lorsque j'ai coupé mes faux-limons, je me suis assuré de couper celui de la droite, à sa première CM de 1/16" plus court. De cette manière, je sais que la marche qui sera installée sera de niveau de gauche à droite. Je sais aussi que l'avant dernière contremarche pourra elle aussi s'installer de niveau si tout est bien réalisé.


J'installe alors sur le mur, contre les limons structuraux de manière temporaire (pour voir si tout fonctionne comme prévu) mes faux-limons sur le mur en m'assurant que mes marches et contremarches seront bel et bien de niveau d'un côté du mur. Histoire de fixer temporairement le tout en place, je me sers de petites cales que j'insère sous la coupe horizontale, contre le limon. L'ajustement des niveaux s'effectue donc par l'insertion de cales appuyées temporairement sur le limon, sous le faux-limon, en haut et en bas de chaque morceaux.






Une fois satisfait du résultat, je vérifie le niveau d'un mur à l'autre, sous la marche du faux-limon; histoire de m'assurer que mes marches seront-elles aussi de niveau lorsqu'elles seront installées sur les contremarches.

Quand je suis satisfait du résultat de toutes mes vérifications, je me mets des marques sur les murs afin de bien identifier les emplacements finaux de ces pièces. L'idée générale derrière tout ça c'est de pouvoir tracer sur le mur, l'endroit précis où cette pièce de l'escalier arrivera. Dans le fond, une fois le derrière du faux-limon enduit de colle et cloué au travers le gypse et la charpente, ça deviendra bien difficile de se redresser sans tout beurrer et faire des dégâts. J'enduis alors le dos de mes faux-limons de colle de menuiserie (j'en mets beaucoup ! J'aime ça quand ça coule…) Puis je remets le tout en place et cloue à l'aide d'ancrages de jauge 16, 2 ½" afin de rejoindre les colombages à l'arrière. Je m'assure de n'avoir qu'un seul trou de clou qui sera apparent. Je limite alors les bouchages de trous de clous à la fin. L'autre sera dissimulé par l'épaisseur de la marche, dans le bas de la contremarche du faux-limon installé.

À la finale, lorsque tout sera bien sec, s'il faut démolir l'escalier, il faudra retirer tout le gypse pour retirer ce dernier élément de finition d'escalier. Alors, pourquoi démolir lorsqu'on vient de construire? :S

Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)
Pièces jointes :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois - il y a 4 ans 8 mois #40 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier
6- L'installation des contremarches

La construction d'un escalier ça commence habituellement par le bas. On s'élève ensuite "vers le Seigneur" comme disent les plus vieux, c'est plus facile! Les contremarches doivent s'installer avant les marches, après les faux-limons. Elles doivent s'appuyer sur la face interne du faux-limon et contre le trou horizontal laissé par le triangle coupé dans le faux-limon.
Comme les deux faux-limons sont installés de manière finale, je coupe mes contremarches 3/4" plus court que l'espace clair entre les 2 faux-limons. Pour sauver de l'ouvrage, je me fais un tableau de coupe de faux-limon afin de préparer mes pièces.



La CM s'insère donc à l'endroit prévu dans l'interstice créé entre le derrière de la CM et du limon structural. En la repoussant au fond dans un premier mouvement, elle peut maintenant se glisser ensuite derrière le second faux-limon

Lorsque je suis prêt à installer, j'ajoute une petite ligne de colle là où la CM va s'appuyer sur l'épaisseur du faux-limon d'un côté



(s'cusez la tite faute d'orthographe de la Photo 26, elle m'a échappée, j'aurais du écrire "derrière" avec 3 "r" plutôt que 2) et une petite ligne de colle sur la CM de l'autre côté.



Lorsqu'on insère, il est important de ne pas beurrer le bois de la colle installée; autrement, ça paraîtra sur la finition! L'appui de la CM derrière le faux limon doit se fixer avec des cales qui exerceront une pression derrière celle-ci, contre le faux-limon.



La pression doit être suffisante… Si ce n'est pas assez fort, il restera un jour dans l'assemblage apparent. Si c'est trop fort, la cale déformera la CM en créant une courbe du matériau vers l'avant. Vous devrez mettre beaucoup de colle aux 2 faces de la cale (presque autant que si vous êtes de beaux Mortaiseux dans l'âme!) Si la colle ne coule pas, c'est que vous êtes moins beaux que vous le pensiez! Finalement, cette cale ne doit pas dépasser l'épaisseur du limon à l'arrière pour des raisons qui suivront plus loin.



Installez 3 cales de chaque côté. Lorsque de chaque côté cette étape est réalisée, prenez de la colle PL et insérez-en dans l'interstice se situant entre les cales, la CM et le limon à l'arrière. Ceci aura pour effet lorsque cette colle aura séchée et durcie, de créer un monobloc de l'assemblage effectué avec le limon structural.
Comme vous savez, les contremarches serviront à appuyer les marches ; il est donc important qu'elles soient bien fixées.
Vous vous rappelez les fameux triangles que vous aviez récupérés de l'étape 4? C'est ici qu'on va s'en servir. Il est possible que vous ayez à redimensionner sur la longueur ces fameux triangles… Habituellement je coupe la pointe longue pour obtenir une longueur d'approximativement 8" avant de les installer.



Comme ces triangles sont parfaitement d'équerre, et que l'installation de mes faux-limons est parfaitement de niveau, je me sers de ces fameux triangles pour procurer un appui latéral à chacune de mes marches. Je prends alors soin de les enduire de colle sur la face qui fera contact avec le limon et la CM. De la colle, j'en mets, ce n'est pas de l'onguent! Puis je fixe le tout de plusieurs clous de jauge 16 sur le limon afin que ce soit très solide.

Alors, sur le devant, je recloue ma CM vis-à-vis mes triangles installés (5 clous de jauge 16) qui seront bouchés ensuite lors de la finition.



Je limite mon travail de bouchage de clous en fixant le premier là où la marche sera fixée (en voilà un qui sera caché!) et en fixant le dernier le plus haut possible afin que l'attention du regard puisse moins y être attirée si le bouchage des clous est moins bien réalisé.
Le départ de l'installation des marches d'un escalier exige que les 2 premières CM soient installées. Une fois fixées, on installe une marche sur la première CM. L'opération qui suit concerne l'installation d'une marche. Je répète ces opérations à chaque fois que j'installe une contremarche et une marche.

Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)
Dernière édition: il y a 4 ans 8 mois par Michel Talbot. Raison: correction du texte
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Kayakee, Snap-on

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Kayakee
  • Portrait de Kayakee
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
  • Scie ou Scie pas That's the question
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #41 par Kayakee
Réponse de Kayakee sur le sujet Finition d'un escalier
Michel, est-ce que tu penses faire un document PDF avec ton pas a pas? Ton post est tout simplement fantastique que je suis a me demander si je ne ferais pas un document avec plein de copier-coller :)

Est-ce que tu expliquera aussi l'installation des rampes et barreaux?

L'ébénisterie c'est pas pour se frustrer mais bien pour se détendre ... :)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Michel Talbot

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois - il y a 4 ans 8 mois #42 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier

Kayakee écrit: Michel, est-ce que tu penses faire un document PDF avec ton pas a pas? Ton post est tout simplement fantastique Merci pour ces beaux compliments! :) que je suis a me demander si je ne ferais pas un document avec plein de copier-coller :)

Est-ce que tu expliquera aussi l'installation des rampes et barreaux? L'escalier que j'ai réalisé ne comporte pas de garde-corps à barreaux comme on en voit habituellement. La confection de la main courante continue de l'escalier sera démontrée (voir la première page de ce pas-à-pas, à l'item #10. Par contre (et ce n'était pas prévu), je pourrais assez aisément expliquer ces installations... mais il n'y aurait malheureusement pas de photos! :unsure: Ça serait moins beau :( ...

Mais qu'à cela ne tienne, au terme de ce que j'avais prévu originalement, si c'est ce que vous voulez, je tâcherai d'être à la hauteur! ;)


Salut Kayakee,

Je n'avais pas pensé faire un document PDF de ce pas-à-pas. En fait, je pensais que ce pas-à-pas pourrait en intéresser quelques-uns mais franchement, au moment d'écrire ces lignes, on est rendu à 1060 visionnements et je ne m'attendais pas à cela. Jusqu'à présent, ça me dépasse un peu, je l'avoue, hihihi. À voir ce qui se passe, les commentaires positifs reçus, etc. il est certain qu'un document PDF pourrait en intéresser quelques-uns s'il était disponible. Les gens pourraient le consulter; mais sur la Mortaise, à moins que je ne me trompe, il n'est pas possible d'y déposer un tel fichier, le forum ne le prend tout simplement pas. Alors, à quoi servirait la création d'un tel document s'il ne peut être accessible? Si les modérateurs voulaient l'y déposer, par un subterfuge informatique dont je ne connais pas la recette, je ne vois aucune objection à la création d'un tel PDF.

Le pas-à-pas de Bocopo (sa contrebasse), celui de Thomas Chippendale (son bar-bibliothèque au sous-sol), la chaise de Louis (non finie? hihihi), les sableuses d'épaisseur de 2 auteurs connus, le pas-à-pas de Fab52 (les faux-finis), celui de Patof56 (son coffre à l'ancienne) qui sont actuellement en évolution pourraient aussi faire partie de cette banque d'infos disponibles pour les membres et la communauté. J'en oublie et je n'ai pas vu toutes les autres contributions mais Martin et Bob pourraient facilement faire partie des auteurs importants... et je suis certain qu'il y en aurait d'autres (ceux qui m'échappent) qui mériteraient d'y être déposés.

Mais je ne suis pas là pour dicter aux gens ce qu'ils doivent faire. Si tu crois que par un tel moyen, ça peux aider des Mortaiseux ou d'autres qui pourraient (je ne sais par quel moyen) l'utiliser, ma seule demande serait de mentionner à quelque part que c'est moi qui l'ai conçu, voilà tout! Si les informations qui figurent sur ce pas-a-pas sont publiées sur ce forum, je suis très conscient qu'elles appartiennent maintenant au domaine public puisque tous peuvent le lire et en faire ce qu'ils en veulent... c'est ça l'internet!

Je crois sincèrement que si tous et chacun de nous pouvait distribuer son savoir et la connaissance, (celles qu'ils ont acquises à partir d'autres et celles qu'ils acquièrent maintenant) nous pourrions plus aisément faire progresser la nature humaine. "Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité" comme disait l'autre! Voilà quelque chose de bien idéaliste direz-vous mais imaginez seulement dans 2 ou 3 générations... Imaginez après des dizaines de générations! C'est ma vision des choses. J'ai appris la plupart du temps par moi-même et j'aime que les autres apprennent et me dépassent; c'est ça progresser. Jamais nous ne partons de zéro... il y a toujours une base qui provient de quelque part.

Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)
Dernière édition: il y a 4 ans 8 mois par Michel Talbot.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois #43 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier
7- La coupe des marches

On est bien à la veille d’obtenir quelque chose qui ressemblera à un escalier ! À cette étape, on installe les marches. Comme mentionné à la fin de l’étape précédente, la première marche s’installe dès que les 2 premières contremarches de l’escalier sont installées.

J’ai pris l’habitude de suivre le CNB lorsque j’ai à réaliser un escalier. Si le giron de mon escalier est de 9", ma marche aura 10" de profondeur. En fait, le CNB dit que le nez de la marche ne doit en aucun cas dépasser 1" : 9" +1" = 10". Or, il pourrait être inférieur à 1", mais moi, j’aime ça un bon nez-de-marche. Lorsqu’achetées de votre fournisseur habituel, les marches mesurent en général entre 10 ¼" et 10 5/8", même si dans les faits, elles sont censées mesurer 10 1/2". Je refendrai alors toutes mes marches à 10" à l’aide de mon banc de scie de chantier puisque le giron mesuré de l’escalier est de 9" et que je désire un nez-de-marche de 1". Mes marches auront alors été redimensionnées sur leur profondeur. Ensuite, je pourrai les retravailler sur leur longueur dans une étape subséquente, selon les règles de l’art. Voilà donc ma première opération.

L’installation des marches continue ensuite avec l’utilisation d’un outil qui pour certains, est un peu moins familier… un gabarit de marches d’escalier. Celui que je me suis acheté (il y a de nombreuses années) provient de Outillage Berger à Saint-Hubert. C’est la compagnie WIL qui l’a conçu ; je crois qu’ils sont de Boucherville. Ce gabarit est très dispendieux, mais il est très fiable, très précis et très solide ! Je ne crois pas qu’il vaille la peine de s’en procurer un de cette qualité si vous n’avez qu’un seul escalier à faire ; l’investissement aura du mal à se rentabiliser !

Les murs contre lesquels l’escalier est fixé ne sont jamais parfaitement d’équerre, malgré les talents des charpentiers qui auront bâti la structure du bâtiment. Reprendre les angles (contremarche et faux-limon) à l’aide d’un mesureur d’angle numérique n’est pas suffisamment précis et prendra beaucoup trop de temps. L’utilisation d’un gabarit règlera le problème.




J’insère donc l’outil là où la marche sera installée et resserre les 3 vis (une petite poignée au centre et 2 papillons, un à chaque extrémité). La vis centrale permet d’obtenir la longueur de la marche. Les vis papillon de chaque côté permettent de fixer les 2 équerres à l’angle précis où je devrai couper mes marches sur leur longueur. La longueur des marches peut varier de l’une à l’autre. L’angulation de chacun de murs peut aussi varier. Il est donc important d’utiliser le gabarit lors de l’installation de chacune des marches.

Une fois les mesures prises, il est important de reporter les mesures prises sur la marche qui sera coupée. Je coupe toujours un côté à la fois. Prenez l’habitude de toujours commencer par le même côté, à chaque marche ; la discipline personnelle amène la répétition dans le geste et permet d’éviter les erreurs. On appelle ça, la méthodologie. P33
D’abord, on place le gabarit sur la marche à couper en s’assurant que le derrière des 2 côtés du gabarit corresponde au derrière de la marche. C’est ce côté de la marche qui s’appuiera contre la CM. On trace alors l’angle perpendiculaire au dos d’un côté à l’aide du gabarit. Et on coupe… Personnellement, j’aime utiliser ma scie à onglet. Et j’y ajuste l’angle très précisément. Une fois la coupe réalisée, je réinstalle la marche sur ma table de travail et le gabarit sur celle-ci. Je revérifie l’angle que je viens de couper. Si c’est satisfaisant, je trace l’autre côté de la marche et je la couperai ensuite, en suivant les mêmes étapes.



Lors de la manipulation du gabarit, il arrive parfois qu’on l’accroche. Si c’est le cas, il deviendra important de se réinstaller dans l'escalier et de se "regabaritiser" (c’est un beau mot hein ?) là où la marche à couper sera installée.

Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)
Pièces jointes :
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Frank

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois - il y a 4 ans 8 mois #44 par Frank
Réponse de Frank sur le sujet Finition d'un escalier
Merci pour tout ce travail Michel,

Il y en a qui suivent sans faire de commentaires et je suis sur que ce fil sera apprécié par beaucoup de mortaiseux pendant très longtemps.

Je voulais juste rajouter que si on n'a qu'un escalier à faire on peut se construire un gabarit semblable au tien avec du contreplaqué (avec les deux bouts mobiles (deux morceaux, un à chaque bout) tenus par des vis papillons). Une fois j'ai simplement cloué deux morceaux de bois ensemble en épousant l'angle des extrémités; à chaque marche je le défaisais et je reclouais...c'était correct comme outil jetable.

Frank

Aiguiseur de lames, collectionneur de bois, bricoleur occasionnel

SPOC
Dernière édition: il y a 4 ans 8 mois par Frank.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Michel Talbot

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Michel Talbot
  • Portrait de Michel Talbot Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Régulier plus!
  • Régulier plus!
Plus d'informations
il y a 4 ans 8 mois - il y a 4 ans 8 mois #45 par Michel Talbot
Réponse de Michel Talbot sur le sujet Finition d'un escalier

Frank écrit: Merci pour tout ce travail Michel,

Il y en a qui suivent sans faire de commentaires et je suis sur que ce fil sera apprécié par beaucoup de mortaiseux pendant très longtemps.

Je voulais juste rajouter que si on n'a qu'un escalier à faire on peut se construire un gabarit semblable au tien avec du contreplaqué (avec les deux bouts mobiles (deux morceaux, un à chaque bout) tenus par des vis papillons). Une fois j'ai simplement cloué deux morceaux de bois ensemble en épousant l'angle des extrémités; à chaque marche je le défaisais et je reclouais...c'était correct comme outil jetable.


Mon Dieu que tu as bien raison... J'avais simplement oublié de le mentionner. Quand j'ai commencé à faire mes escaliers, c'est cette méthode que j'utilisais. Et quoiqu'elle comporte son lot de risques concernant l'imprécision dans le report des angles à tracer, il est évident que ce type de gabarit peux nous être utile... Lorsque je fais mes marches d'angle d'escalier, c'est encore la technique que je me sert.

Ce type de gabarit dont tu fais référence est aussi utile dans bien d'autres réalisations d'ébénisterie !

Merci Frank ! ;)

Michel

...que du mieux, pour la pérennité d'un monde meilleur !
Initiateur du club des TIZAMIS ! :-) :-) :-)... En êtes-vous membre ? ;-)
Dernière édition: il y a 4 ans 8 mois par Michel Talbot.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.